Bookmakers : trucs et astuces d’auteurs

Depuis quelques mois, la branche Arte Radio de la chaîne culturelle franco/allemande bien connue, diffuse un podcast centré sur les auteurs : Bookmakers.
Une rencontre où, plus qu’eux-même, c’est leur propre fonctionnement que ces auteurs vous dévoilent. Leurs trucs et astuces. Leurs moments de vie d’écrivains.

Entre les conseil d’éditeurs, la structure d’un roman, ou la construction d’une intrigue, suivez Alice Zeniter (L’art de perdre – Goncourt 2017) et Philippe Jaenada (La Serpe – prix Femina 2017), dans ces podcast de 20 à 35mn.

Loo Hui Phang (3/3) Bookmakers

Se souvenir de « Black-out » Bookmakers #21 – L’autrice du mois : Loo Hui Phang Née en 1974 au Laos, Loo Hui Phang est l’une des scénaristes les plus respectées de la bande dessinée franco-belge. Ses histoires dessinées par Frederik Peeters (« L’Odeur des garçons affamés ») ou Philippe Dupuy (« Les enfants pâles », « Nuages et pluie ») sont hantées par les thèmes de l'identité, du désir et de l'étrangeté. Lauréate en 2021 du prix Goscinny du scénario pour « Black-out » (dessiné par Hughes Micol, sur un acteur métis de l’âge d’or hollywoodien), elle a imaginé et coordonné en janvier 2022 une exposition exceptionnelle au festival international de la BD d’Angoulême : « Écrire est un métier », sur la profession de scénariste de BD. Également metteuse en scène, dramaturge et romancière, Loo Hui Phang vit et travaille à Bruxelles. Se souvenir de « Black-out » (3/3)En 1986, un an avant sa mort, l’icône hollywoodienne Rita Hayworth se souvient avec mélancolie d’un homme qu’elle aima follement. Seule dans son appartement, la star immortelle de « Gilda » estime que cet acteur charismatique en diable était, par la richesse unique de ses origines ethniques, « les Américains » à lui tout seul. Mais d’où vient Maximus Ohanzee Wildhorse, alias Maximus Wyld, héros maudit de la BD « Black-out » publiée en 2020 aux éditions Futuropolis, dessinée par Hugues Micol, dont l’histoire – dense, vénéneuse, mythologique – vaudra à Loo Hui Phang le prix Goscinny du scénario au festival d’Angoulême ? Quelle est la part de hasard dans une architecture narrative si rigoureusement boulonnée ? Comment s’organise économiquement la vie de l’autrice quand on sait qu’un album de cette qualité ne s’est vendu, malgré les honneurs, qu’à 5300 exemplaires ? Parmi ces honneurs, citons cette joie : suite au prix, Loo Hui Phang se vit confier la charge d’organiser une exposition au festival d’Angoulême 2022. Cela devint « Écrire est un métier », qui lui permit d’interroger trente-deux scénaristes internationaux sur leurs conditions de travail ; une sorte de « Bookmakers » géant, didactique, pour sensibiliser le public à ce job de l’ombre, si précieux, le plus précisément possible. Au sein des invités de cette exposition, se trouvait Pierre Christin, cocréateur cosmico-politique de la saga S.-F. « Valérian et Laureline », avec qui Loo écrit en ce moment une histoire surréaliste – par échange de notes vocales. Ce qui mérite de faire décoller notre vaisseau spécial vers la planète Christin, jusqu’à l’atelier du maître, en guise d’épilogue de ce troisième épisode. Enregistrement : octobre 22 – Texte, voix, entretien, découpage : Richard Gaitet – Prise de son, montage : Sara Monimart – Réalisation, mixage, musiques originales : Samuel Hirsch – Lectures : Emma Bouvier, Stella Defeyder, Samuel Hirsch, Charlie Marcelet – Illustration : Sylvain Cabot – Remerciements : Pierre Christin, Clarisse Le Gardien – Production : ARTE Radio – Samuel Hirsch
  1. Loo Hui Phang (3/3)
  2. Loo Hui Phang (2/3)
  3. Loo Hui Phang (1/3)
  4. Bookmakers live avec 16 allumettes
  5. Mohamed Mbougar Sarr (3/3)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *